Skip to Content

Block Magazine

La créativité a sa place
Numéro 25

Une architecture dans l’air du temps

Par son approche multidisciplinaire et humanisante, Patriarche conçoit des espaces contemporains centrés sur l’usage.

PAR: DANIEL BROMBERG

PHOTOS PAR: STÉPHANE GROLEAU

OFFERTES PAR: PATRIARCHE

Les employés de Patriarche partagent de longues tables rectangulaires dans un décor de briques et poutres de bois.

Situés au 85, rue Saint-Paul Ouest à Montréal, les bureaux de Patriarche conjuguent créativité et fonctionnalité au passé comme au futur.

C’est tout naturellement que ce cabinet d’architecture international, qui possède des agences à Paris, Bordeaux, Lyon, Bâle, Londres et Québec, choisit le quartier historique du Vieux-Montréal pour y implanter son antenne montréalaise. Il s’y installe en 2019, dans un espace entièrement rénové par ses soins, niché dans un immeuble datant de 1861 et appartenant à Allied.

« C’est un quartier attrayant pour nos employés, qui viennent y travailler tous les jours, explique Luc Bélanger, architecte associé et directeur des agences nord-américaines. Sans compter que le fait de participer à la préservation d’un bâtiment historique, tout en en réimaginant l’intérieur, fait partie de notre ADN. »

Encadrée de murs de brique et d’un plafond aux poutres apparentes, la grande aire ouverte accueille autour de longues tables aux lignes droites l’équipe multidisciplinaire, composée d’architectes, de paysagistes, de designers d’intérieur, de gestionnaires de projet, de graphistes et de concepteurs d’expérience utilisateur (UX).

Leur mission? Offrir une nouvelle forme d’architecture : l’architecture augmentée, qui intègre toutes les connaissances techniques, sociologiques et scientifiques disponibles dans la méthode de conception. Autrement dit, pour Patriarche, un espace physique n’est pas qu’un lieu bâti inerte, c’est aussi et surtout une extension de l’utilisateur et de ses besoins.

Ce que l’agence a fait pour son bureau montréalais, elle l’applique à ses clients : dans ses projets, Patriarche priorise le concept d’aire ouverte, pour favoriser la collaboration, les espaces verts et la lumière naturelle pour stimuler la productivité. « On n’essaie même pas de bâtir quoi que ce soit avant d’avoir testé les fonctionnalités du lieu », affirme le directeur.

Cet aspect de leur mission, concevoir un espace centré sur l’usage, est ce que le PDG Damien Patriarche appelle la « sobriété » : un principe immuable qui, dans la pratique, se traduit par une architecture simple, élégante, fonctionnelle et humanisante.

Une approche plus humaine qui est également destinée aux générations futures. Patriarche se sert de l’intelligence collective pour construire mieux, au quotidien et à long terme. « On propose une architecture qui se déploie en toute simplicité afin de limiter notre empreinte carbone et de veiller au respect des contextes sociaux, environnementaux, économiques et géopolitiques », affirme Luc Bélanger.

Patriarche a ainsi trouvé le juste équilibre entre sa position de leader dans son domaine, refusant catégoriquement toute étiquette, et l’humilité exigée aujourd’hui par la pratique de son métier, sachant que l’industrie de la construction joue un rôle majeur dans l’émission des GES, la production de déchets et la consommation d’énergie et de matières premières. Tout en faisant l’économie de projets ambitieux, les architectes augmentés se concentrent sur des réalisations durables, transformables et non énergivores.

« La préservation d’un bâtiment historique, tout en réimaginant l’intérieur, fait partie de notre ADN. »

 

La citation dans l’entrée résume la mission de l’agence, signée par Jean-Loup Patriarche.
Lors de l’aménagement d’un espace, l’équipe utilise toutes les connaissances techniques, sociologiques et scientifiques à sa disposition. Un de ses projets en cours? La gestion de la restauration de Notre-Dame de Paris.

 

Dans cet espace de travail en commun, la salle de conférence vitrée procure visibilité et transparence.

Partager cet article

Articles Similaires