Skip to Content

Block Magazine

La créativité a sa place
Numéro 24

Une ferblanterie au succès retentissant

Le complexe Boardwalk d’Edmonton, façonné par son passé de quincailler.

Par: Sydney Loney

 

En haut: City of Edmonton Archives EB-38 En bas: Photo offerte par Allied REIT

En 1883, les frères James et Frederick Ross quittent Toronto avec, dans leurs bagages, leur savoir-faire de ferblantiers. Direction Edmonton, ville en pleine expansion où ils proposeront pots, casseroles, pièges et baignoires galvanisées aux habitants et trappeurs du coin.

Très vite, la petite ferblanterie devient l’une des plus grandes quincailleries de l’Ouest canadien. Ne reste aux frères Ross qu’à se trouver un toit digne de leur réussite. En 1910, grâce à l’architecte montréalais Edward C. Hopkins, le Boardwalk, situé au 10310, 102e Avenue, rejoint les rangs des bâtiments commerciaux, aujourd’hui historiques, du quartier des entrepôts. La construction de style néo-roman est la plus connue d’Hopkins : 13 000 m2, habillés de pierre et de brique et dotés d’équipements ultramodernes pour l’époque.

Flambant neuf, le Boardwalk commence sa longue carrière dans le monde du bricolage. Deux ans après, les frères Ross le vendent à leur fournisseur, la Marshall-Wells Company, qui le vendra à son tour en 1921 à Ashdown Hardware—son fondateur, James Henry Ashdown, ayant lui aussi débuté comme humble ferblantier à la fin des années 1800 avant de bâtir son empire.

Il restera la quincaillerie locale de référence jusqu’en 1971. En 1986, une restauration primée l’a lié au bâtiment Revillon adjacent. En 2011, l’acquistiton par Allied a donné lieu à de nouvelles améliorations, faisant du complexe Boardwalk un monument à l’esprit d’entreprise avant-gardiste sur la base duquel il a été construit.

Partager cet article

Articles Similaires