Skip to Content

Block Magazine

La créativité a sa place
Numéro 25

Un œil averti

PAR: SARA BARON-GOODMAN

Photo par Jon Furlong, offerte par MURAL Fest

Les amateurs reconnaîtront les couleurs graphiques et le coup de pinceau socio-engagé de Shepard Fairey, créateur de l’emblématique logo de sa marque de vêtements Obey et de la non moins célèbre affiche de la campagne présidentielle de Barack Obama, Hope. Sa dernière œuvre, une ode à la justice plus grande que nature, se déploie quant à elle sur le flanc d’un immeuble d’Allied, situé dans le quartier montréalais du Plateau-Mont-Royal.

Réalisée en 2022 dans le cadre du festival Mural, elle attire l’attention sur des questions d’actualité : la guerre en Ukraine, les fusillades de masse aux États-Unis, le réchauffement climatique et les inégalités raciales et de genre.

 

Même s’il avait ces sujets en tête lors de la conception, l’artiste urbain laisse à chacun sa libre interprétation. La sienne? Le personnage féminin, paré de symboles pro-justice, plonge dans les yeux de son interlocuteur, l’implorant de « parcourir le monde en s’impliquant pleinement », explique-t-il. Il voit en cette femme l’archétype de l’activiste, qui nous demande de ne pas détourner le regard face aux problèmes.

 

La balance de la justice, qu’elle porte en pendentif, est aussi le fruit d’une plante. L’arme à la fleur sortant du canon représente la paix, la non-violence. « On peut appliquer le mot justice à beaucoup de domaines, poursuit-il, ceux qui me préoccupent le plus sont l’égalité et l’environnement. On doit mettre toutes les parties du globe sur un même pied d’égalité quand il s’agit de les protéger des changements climatiques et de la destruction écologique.

 

J’espère que cette murale donnera matière à réflexion aux passants, leur fera voir les choses autrement », conclut-il. Le message de justice et de paix signé Shepard Fairey se trouve au 3575, boulevard Saint-Laurent à Montréal.

Partager cet article

Articles Similaires